Le Moniteur des Pharmacies n° 2636 du 08/07/2006
 

EN BREF

Actualité


On a parfois du mal à suivre l'Afssaps. Exemple avec Nisis, à base de valsartan (HTA), qui a été porté à 30 et 90 comprimés par boîte (conditionnement trimestriel). Mais une extension d'indication pour le postinfarctus est remboursable seulement en 28 comprimés. Le même principe a été suivi pour Atacand et Hytacand (candésartan). Comment feront les caisses pour savoir quel est le diagnostic justifiant la délivrance de l'un ou l'autre modèle mensuel ?

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...