Le Moniteur des Pharmacies n° 2634 du 24/06/2006
 

INTERVIEW ÉRIC GUILLOUX

Cahier spécial

Marchés 2005

Alors que les discours sur la parité fusent de toutes parts, le monde de la pub semble, pour une fois, hermétique au mouvement. Le constat est simple, le discours marketing a un sexe. Pas question de s'adresser aux femmes comme on s'adresse aux hommes. Eric Guilloux, directeur associé d'Euro RSCG Compagnie, nous explique pourquoi.


Pensez-vous que l'approche marketing des hommes et des femmes est différenciée même sur des produits qui, a priori, ne s'adressent pas plus aux uns qu'aux autres ? Elle l'est pour le déodorant, alors qu'il s'agit fondamentalement du même produit quel que soit le sexe. Cela tient au fait que chaque sexe est sensible à des arguments différents. L'homme est sensible au marketing de bénéfice. Pour le convaincre, il faut par exemple lui parler séduction, parfum, adéquation avec son style de vie. La femme, elle, répond à un discours fondé sur l'aspect fonctionnel, sur la façon dont les ingrédients agissent. On lui parlera des microcapsules, de la durée d'action... En cosmétique, l'homme est sensible aux arguments relatifs au regard de l'autre, tandis que la femme s'attache aux composants. Cet intérêt des femmes ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...