Le Moniteur des Pharmacies n° 2634 du 24/06/2006
 

MARCHÉ : MÉDICAMENT FAMILIAL

Cahier spécial

Marchés 2005

Une nouvelle fois, le marché du médicament familial - hormis les antiallergiques - semble condamné au surplace. La prescription reste un levier important, tout comme le remboursement que laissent miroiter les assurances complémentaires.


Le médicament familial strict (de prescription facultative non remboursable) n'est pas le seul à être boudé par les Français. En effet, quand on englobe le non-remboursable et le remboursable non prescrit, le marché régresse aussi, de 1,8 % en volume (356,8 millions d'unités vendues) et de 2,6 % en valeur (1,63 MEuro(s)). C'est bien leur comportement d'automédication qui pose problème. Ce marché représente 6 % du marché pharmaceutique total en valeur et 12 % en volume. La prescription s'affirme toujours comme le levier de la croissance des médicaments de prescription facultative et remboursables. Ceci étant rappelé, ce marché est largement dominé par les produits non remboursables (61,1 % de parts de marché en unités, 76,1 % en valeur), conçus pour répondre à la demande spontanée des patients. Si les évolutions ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...