Le Moniteur des Pharmacies n° 2632 du 10/06/2006
 

Actualité

Enquête


Décrédibilisées par les autorités thaïlandaises, les pratiques traditionnelles se sont progressivement perdues au profit de la médecine occidentale. Dans les années 90, elles ont été remises au goût du jour par la tendance « médecine alternative » importée par les voyageurs fortunés. A une centaine de kilomètres de Bangkok, l'hôpital public Abhaibhubejhr fait figure de pionnier pour avoir adapté la médecine traditionnelle aux modes de consommation modernes dès 1986. Exit les plantes bouillies difficiles à avaler : en vingt ans, l'hôpital a mis au point 70 variétés de produits sous forme de comprimés, crèmes, lotions, huiles, boissons... A l'origine de cette initiative, Mme Supaporn, pharmacienne. « Pour m'instruire sur ce savoir, je suis allée à la rencontre d'herboristes dans la forêt. C'est là qu'on peut trouver les dernières personnes qui disposent ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...