Le Moniteur des Pharmacies n° 2631 du 03/06/2006
 

ÉQUIPE

Entreprise

La période d'essai est un enjeu aussi bien pour l'employeur que pour la recrue. Elle permet au premier de vérifier les aptitudes et les qualités professionnelles du second qui, de son côté, peut apprécier les conditions de travail et l'intérêt du poste. Voici six points clés pour bien connaître son fonctionnement.


1. Une clause expresse du contrat. La période d'essai ne se présume pas. Pour exister, elle doit être expressément prévue par une clause du contrat de travail. Si le contrat est muet à son sujet, l'embauche est réputée définitive. Au contraire, si cette clause est formalisée, à tout moment au cours de la période d'essai l'employeur ou le salarié ont la faculté de rompre le contrat sans préavis, ni indemnités, ni motif à l'appui d'une telle décision. 2. La durée de la période d'essai. Pas question pour l'employeur de jouer les prolongations. En aucun cas la période d'essai ne peut être renouvelée et sa durée est strictement encadrée. En cas d'embauche en CDI, les salariés non cadres et assimilés cadres (par exemple un préparateur d'un coefficient égal ou supérieur à 300) ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...