Le Moniteur des Pharmacies n° 2629 du 20/05/2006
 

Actualité

Enquête

En mars dernier, l'Etat a été condamné à verser plus de 524 000 euros à un médecin. Motif : un syndrome de Guillain-Barré (une neuropathie) survenu après une vaccination contre l'hépatite B... obligatoire pour tous les personnels soignants.


Peut-on réellement imputer la survenue du syndrome de Guillain-Barré exclusivement à la vaccination ? La réponse n'est pas simple car la cause exacte n'en est que très rarement retrouvée. Toute vaccination peut être exceptionnellement suivie d'une polyradiculonévrite de Guillain-Barré. En clair, la vaccination est, plus que la cause, le facteur déclenchant ou révélateur. Alors pourquoi cette indemnisation ? « Quand une vaccination est obligatoire, la réparation est tacite, même sans preuve de lien de causalité », explique le Pr Christian Perronne, président du Comité technique de la vaccination. En 1994, la recommandation de vaccination généralisée contre l'hépatite B était limitée aux enfants et préadolescents. Environ 400 000 enfants, âgés de 10 à 13 ans, ont été inoculés en l'espace de quatre semaines sur l'ensemble du territoire. Mais une vaccination très ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...