Le Moniteur des Pharmacies n° 2629 du 20/05/2006
 

PHARMACOVIGILANCE

Produits

Prescription


Les coxibs augmentent le risque cardiovasculaire. Il semblerait que les anti-inflammatoires non stéroïdiens classiques et le paracétamol ne soient pas en reste... Surtout lorsqu'ils sont administrés à de fortes doses ou fréquemment. Le risque d'événement cardiovasculaire majeur serait alors accru. Une étude américaine a suivi pendant douze ans plus de 70 900 femmes âgées de 44 à 69 ans. Aucune n'avait à l'inclusion de maladie coronaire ou de cancer. Les patientes utilisaient en cas de douleurs musculaires et/ou articulaires des AINS et du paracétamol dans 84 % et 65 % des cas. 2 041 événements cardiovasculaires majeurs (infarctus non fatal, maladie coronaire fatale, AVC fatal ou non) ont été recensés. Il s'avère, en tenant compte des facteurs de risque cardiovasculaire des patientes, que la prise d'un AINS ou de paracétamol ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...