Le Moniteur des Pharmacies n° 2627 du 06/05/2006
 

Actualité

Reportage


La prise en charge des dyslipidémies est paradoxale. En effet, six patients sur dix recevant un traitement hypolipémiant n'ont qu'un faible niveau de risque cardiovasculaire. En revanche, nombre de patients présentant trois facteurs de risque ne sont pas à l'objectif thérapeutique. « Un travail d'éducation du patient par le pharmacien est nécessaire pour accroître l'observance et assurer le suivi de l'efficacité du traitement », souligne Ziad Massy, néphrologue, professeur de pharmacologie à la faculté de pharmacie d'Amiens, coauteur du premier ouvrage d'une nouvelle collection des Editions du Moniteur consacrée au suivi du patient à l'officine sur le cholestérol. « Un patient bien informé doit être considéré comme l'allié le plus sûr de la prévention du risque iatrogène », explique Eric Housiaux, pharmacien, professeur associé à la fac d'Amiens, coauteur du ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...