Le Moniteur des Pharmacies n° 2627 du 06/05/2006
 

Actualité

Reportage


La prudence doit être de mise à chaque stade de la grossesse : 3 % des naissances présentent une anomalie congénitale, dont 5 % sont liées à une exposition médicamenteuse. Quelques rappels : - Tératogénicité durant les deux premiers mois (isotrétinoïne, anticoagulants oraux, lithium, antiépileptiques...). - Altération de la maturation ou du développement foetal durant les sept derniers mois (AINS, IEC, sartans, ISRS...). - Risques néonatals en péripartum et risques à long terme (exemple : Distilbène). Le risque spécifique à chaque médicament devant évidemment être rapporté à la période à risque indiquée par le résumé des caractéristiques du produit (RCP). Seule la contre-indication formelle, libellée comme telle par le RCP, interdit la prescription d'un médicament à une femme enceinte, car liée à un risque avéré... Les plus dangereux (dérivés de synthèse de la vitamine A ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...