Le Moniteur des Pharmacies n° 2627 du 06/05/2006
 

RECHERCHE

Actualité


Le mécanisme responsable des effets cardiovasculaires néfastes des coxibs est dévoilé. Les effets des inhibiteurs de la cyclo-oxygénase 2, qu'ils soient bénéfiques ou non, reposent sur la suppression de la prostacycline PGI2 (avec un risque de conséquences cardiaques) et de la prostaglandine PGE2 (d'où l'effet anti-inflammatoire). Si la source principale de PGI2 est la cox-2, la synthèse de la PGE2 est due aux actions coordonnées de la cox-1, de la cox-2 et de la mPGES-1 (PGE-synthase-1 microsomiale). Conclusion : en privilégiant les inhibiteurs de la mPGES-1, on pourrait conserver l'efficacité anti-inflammatoire sans supprimer la PGI2, donc sans effet cardiovasculaire. Source : Agence de presse médicale, d'après « The Journal of Clinical Investigation ».

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...