Le Moniteur des Pharmacies n° 2626 du 29/04/2006
 

PORTFOLIO

Actualité

Reportage

Un lundi matin pas comme les autres. Malaise cardiaque dans une officine de Seine-Saint-Denis. La situation est suffisamment préoccupante pour composer le 15. Dès lors, une formidable chaîne de soins va se mettre en marche. De l'officine jusqu'aux urgences, notre reporter a suivi l'équipe du SAMU. Images d'un quotidien où chaque minute compte.


1 Malaise à l'officine Immédiatement, les bons gestes. Le pharmacien rassure le patient, l'installe au calme dans la position où il se sent le mieux (le plus souvent semi-assise). Quatre questions clés suffisent pour repérer les facteurs de gravité et alerter le SAMU : « Depuis combien de temps vous sentez-vous mal ? », « Est-ce la première fois ? », « Prenez-vous des médicaments ? », « Avez-vous déjà été hospitalisé ? » 2 A l'autre bout du fil Le premier interlocuteur est un permanencier auxiliaire de la régulation médicale. Son rôle est de localiser l'appel, d'identifier le patient, de qualifier le motif de l'appel et d'ouvrir un dossier médical. Très vite, le permanencier auxiliaire passe le relais au médecin régulateur. 3 La régulation est en marche A distance, c'est le médecin régulateur, spécialisé en ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...