Le Moniteur des Pharmacies n° 2626 du 29/04/2006
 

EN BREF

Actualité


Selon l'INSERM, 2 personnes sur 100 ayant eu un cancer 9 ans auparavant mourront dans l'année de ses suites, entre 0,2 % et 9,67 % selon la localisation de la tumeur. Entre la 2e et la 3e année, la surmortalité est de 10 % chez les hommes et 7 % chez les femmes. La FFSA a calculé dans la foulée qu'une surmortalité de 2 % pour une personne de 40 ans représentait une multiplication par 10 du risque moyen de décès à cet âge (0,2 %), et qu'il faudrait donc répercuter ce risque sur les cotisations.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...