Le Moniteur des Pharmacies n° 2625 du 22/04/2006
 

PHARMACOVIGILANCE

Produits

Prescription


Les solutions nasales Minirin Spray 10 µg/dose et Minirin 0,1 mg/ml en flacon ont perdu leur indication dans l'énurésie nocturne isolée. Ce retrait d'indication découle d'un mésusage de ces deux présentations. Plusieurs cas d'effets indésirables liés à un surdosage sont survenus chez des enfants traités dans la très grande majorité des cas par une forme nasale de Minirin. Ces enfants présentaient des signes d'une intoxication par l'eau : nausées, vomissements, maux de tête, prise rapide de poids, état confusionnel voire convulsions. D'où la réévaluation du médicament à base de desmopressine et la conclusion en défaveur des formes endonasales dans l'énurésie nocturne. Seuls les comprimés Minirin conservent cette indication. Les traitements en cours avec les formes endonasales de Minirin peuvent être poursuivis jusqu'à la fin des trois mois de traitement recommandés ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...