Le Moniteur des Pharmacies n° 2625 du 22/04/2006
 

TRAVAILLER À L'OMS

Carrières

Pour un pharmacien français, intégrer l'Organisation mondiale de la santé n'est pas mission impossible. Il faut disposer d'une première expérience à l'international et être prêt à la mobilité géographique.


Tentaculaire. L'Organisation mondiale de la santé regroupe 192 États membres. Elle siège à Genève, mais dispose aussi de 142 bureaux nationaux. Inauguré en février 2001, le bureau de Lyon fait partie intégrante du siège, au sein du département Alerte et action en cas d'épidémie et de pandémie. Mais où qu'ils soient situés, tous les collaborateurs ont la même mission : définir des standards internationaux en matière de santé publique et apporter un soutien technique aux pays en développement. Le nombre exact de pharmaciens salariés est impossible à chiffrer tant les entités sont dispersées dans le monde. Ils sont plus particulièrement présents dans les services dédiés aux maladies transmissibles et à la technologie des produits pharmaceutiques. L'OMS met régulièrement en ligne les postes vacants, mais les candidatures françaises ne sont pas prioritaires. ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

L'Ordre des pharmaciens propose de créer une catégorie de médicaments « à prescription pharmaceutique ». Ce sont des produits listés mais qui pourraient relever du conseil officinal. Y êtes-vous favorable ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK