Le Moniteur des Pharmacies n° 2624 du 15/04/2006
 

PERMANENCE DES SOINS

Actualité

L'événement

L'indemnisation des astreintes devait s'appliquer dès le 15 avril. Possible mais pas certain, en l'absence de publication de la convention au « Journal officiel » (à l'heure où nous bouclons). L'honoraire de garde, lui, ne sera de 6 euros que la nuit ! Contrairement à ce que laissait entendre la déclaration initiale du ministre.


Aussi bien l'accord UNCAM-Officine du 6 janvier que la convention pharmaceutique spécifiaient la date du 15 avril comme point de départ du paiement des astreintes des pharmaciens. Cette date pourra-t-elle être tenue (la convention n'étant pas publiée au « Journal officiel» à l'heure où nous bouclons, mercredi) ? « Non, avance Claude Japhet, président de l'UNPF. Le 15 avril avait été noté dans l'accord de janvier pour nous donner une date butoir à la signature de toute la convention, mais celle-ci doit être publiée au « Journal officiel » pour avoir force de loi et s'appliquer. Et cela vaut bien évidemment pour les astreintes. » Même réponse théorique à la FSPF. « Mais il y a une solution alternative, explique cependant Pierre Leportier, son président. La convention prévoit que les ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...