Le Moniteur des Pharmacies n° 2624 du 15/04/2006
 

Actualité


Il faut distinguer le vaccin destiné aux volailles de celui destiné aux humains. Le premier n'est pas utilisable chez l'homme car il s'agit d'un vaccin vivant atténué, dont la tolérance n'a pas été évaluée chez l'homme. Il est intéressant en cas d'épidémie dans des élevages industriels en complément des mesures d'isolement et d'abattage, chaque fois qu'elles se révèlent insuffisamment mises en oeuvre. Il n'existe pas actuellement de vaccin anti-H5N1 humain adapté à une future pandémie pour une raison évidente : pour fabriquer un tel vaccin, il faut attendre l'apparition d'un virus grippal pandémique. Actuellement, la souche grippale H5N1 disponible n'est ni pandémique ni adaptée à l'homme. En attendant, pour se préparer à réagir rapidement lors d'une future pandémie, les principaux groupes pharmaceutiques producteurs de vaccins testent des méthodes de fabrication d'un vaccin ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...