Le Moniteur des Pharmacies n° 2623 du 08/04/2006
 

POST-AMM

Produits

Prescription


Il paraît envisageable d'administrer seul l'atazanavir (Reyataz) associé au ritonavir pour son effet « booster » dans le cadre d'une simplification du traitement, pratiquée pour réduire les effets secondaires des antirétroviraux. En effet, une petite étude menée chez 34 patients infectés par le VIH a montré que 31 d'entre eux avaient une charge virale inférieure à 200 copies/ml au bout de 24 semaines de « monothérapie ». Auparavant, tous avaient reçu pendant 6 semaines Reyataz boosté avec deux inhibiteurs nucléosidiques de la transcriptase inverse. Parmi les trois échecs virologiques, le plasma de deux patients ne montrait aucune trace d'atazanavir tandis que le 3e cas s'est normalisé d'emblée. Source : Agence de presse médicale.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...