Le Moniteur des Pharmacies n° 2623 du 08/04/2006
 

LICENCE-MASTÈRE-DOCTORAT

Carrières

La majorité des facultés a mis en place des mastères en lieu et place des formations complémentaires, ex-DESS et DEA. Le cursus de six ans, toujours d'actualité, attendra. Un travail qui implique une réflexion sur le métier de pharmacien.


Nous souhaitons que le système licence-mastère-doctorat s'organise, dans le cadre des formations de santé, avec les facultés de médecine et d'odontologie en particulier, explique Michel Brazier, président de la Conférence des doyens et doyen de la faculté de pharmacie d'Amiens. Mais les facultés de médecine sont actuellement réservées sur le système. Leur priorité concerne la formation des étudiants en première année, notamment le taux d'échec au concours qui est important. » Doyens comme étudiants espèrent cependant présenter leurs conclusions aux ministères de l'Education nationale et de la Santé d'ici la rentrée. Créer un niveau licence et mastère. Comme le prévoit le système licence-mastère-doctorat (LMD), mis en oeuvre par l'ensemble des universités (hors santé) depuis octobre 2004, les études de pharmacie comprendraient un niveau licence et un niveau mastère. « Il faudra ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...