Le Moniteur des Pharmacies n° 2621 du 25/03/2006
 

PHARMACOVIGILANCE

Produits

Prescription


Un essoufflement inexpliqué, des douleurs thoraciques... Ces symptômes peuvent être le signe d'un asthme, d'une bronchopneumopathie chronique obstructive ou d'une maladie coronaire. Mais ils peuvent aussi traduire une hypertension artérielle pulmonaire (HTAP). Il est connu depuis une dizaine d'années, grâce à une étude française, que les fenfluramines (fenfluramine, Pondéral et dexfenfluramine, Isoméride) peuvent déclencher la survenue de cette pathologie grave voire mortelle. D'ailleurs, les molécules anorexigènes ont été retirées du marché en 1997. Cependant les anorexigènes font encore parler d'eux : il apparaît que le risque d'HTAP persiste en effet de nombreuses années après leur prise. Une nouvelle étude française montre qu'un patient peut développer la maladie plus de 5 ans après l'arrêt du traitement ! Un réseau national a enregistré en effet tous les cas d'HTAP survenus entre octobre ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...