Le Moniteur des Pharmacies n° 2620 du 18/03/2006
 

Actualité

Enquête

Les regroupements prévus par la loi de 1999 ont été rares. L'objectif de rationalisation du réseau par le biais des fusions de licences n'est donc pas atteint. Le sera-t-il davantage avec la levée de certaines contraintes par la loi Dutreil 2 ? Pas sûr.


Six ans après la promulgation de la loi de répartition de 1999, les regroupements n'ont jamais réellement décollé. Seuls trois ont été recensés par l'Ordre sur l'année 2005 ! Ce chiffre signe un échec cuisant. La loi Dutreil 2 saura-t-elle faire mieux ? Même si le texte est un progrès par rapport à la loi antérieure, beaucoup au sein de la profession pensent qu'il ne va pas assez loin. Gilles Bonnefond, secrétaire général de l'USPO, le premier : « La profession a raté le coche, ce qui est dans la loi est une avancée au plus petit dénominateur commun. » La loi n'est pas à la hauteur des ambitions souhaitées par l'USPO dont deux de ses propositions ont été rejetées : l'augmentation des quotas de population à 3 500 habitants ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...