Le Moniteur des Pharmacies n° 2620 du 18/03/2006
 

DÉCONDITIONNEMENT POUR LES MAISONS DE RETRAITE

Actualité

L'événement

Le conseil central A et le Conseil national de l'Ordre ont publié des décisions poussant les conseils régionaux à porter plainte contre les pharmaciens qui déconditionnent à grande échelle pour les maisons de retraite. Tous les contrats signés avec des établissements devront être épluchés.


Le texte se veut dissuasif. Si les délibérations ordinales des 28 février et 7 mars n'apportent aucun élément juridique nouveau concernant le déconditionnement de médicaments pour les maisons de retraite, elles ont le mérite de récapituler dans un même document l'ensemble des conditions auxquelles le pharmacien est alors soumis. Surtout, l'Ordre incite ses conseils régionaux à porter plainte contre les pharmaciens qui manqueraient à l'une ou l'autre de ces règles. Une manière de les pousser à y regarder à deux fois avant d'accepter les sollicitations des maisons de retraite. Il faut dire que, mises bout à bout, les conditions que doit respecter le pharmacien peuvent refroidir. Avec un risque de procédure désormais sérieusement accru (voir interview pages 11 et 12), celui qui se lancera aura intérêt à assurer ses arrières ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...