Le Moniteur des Pharmacies n° 2620 du 18/03/2006
 

RECHERCHE

Actualité


L'effet coupe-faim des protéines n'est pas une nouveauté. Mais on n'en connaissait pas encore les mécanismes. Des chercheurs ont soumis des rats à différents régimes alimentaires et se sont aperçus que les gènes nécessaires à la néoglucogenèse dans l'intestin étaient fortement induits chez les rats nourris avec un régime riche en protéines. Cette synthèse de glucose et sa libération dans la veine porte persistent bien après la phase d'assimilation du glucose alimentaire. Il en va de même pour le message « glucose » transmis au cerveau et la sensation de satiété qu'il déclenche. La prise alimentaire des rats diminue et ils grossissent moins. Ces travaux pourraient entrer en jeu dans de futures approches thérapeutiques de l'obésité. Source : CNRS.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...