Le Moniteur des Pharmacies n° 2619 du 11/03/2006
 

PHARMACIEN PRESCRIPTEUR

Actualité

Enquête

Au Royaume-Uni ou au Québec, certains confrères ont obtenu un droit de prescription ou la possibilité d'ajuster les traitements. En France, le débat ne fait que s'ouvrir, grâce notamment à l'action du Collectif des groupements et au récent rapport de l'Académie de pharmacie sur l'évolution des pratiques officinales.


Est-ce que conseiller des médicaments en vente libre équivaut déjà à faire de vous un prescripteur ? Le « pharmacien prescripteur » est un serpent de mer. Il vient de réapparaître avec la récente décision du Royaume-Uni d'accorder un droit de prescription sous certaines conditions aux pharmaciens. Et avec le revigorant rapport de l'Académie nationale de pharmacie sur les « Evolutions des pratiques professionnelles en pharmacie d'officine » qui lui consacre un paragraphe. Selon le Petit Robert, prescrire signifie « ordonner ou recommander expressément », le prescripteur étant celui qui prescrit. Près de huit pharmaciens sur dix estiment déjà le faire - en toute logique -, si l'on en croit un sondage Direct Medica réalisé à la demande du Moniteur. Vente de médicaments à prescription facultative (vignetés ou pas mais non ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...