Le Moniteur des Pharmacies n° 2618 du 04/03/2006
 

RECHERCHE

Actualité


Le mangafodipir (Teslascan), qui augmente la cytotoxicité d'anticancéreux et diminue leur toxicité hématologique, va-t-il sortir de son strict rôle de produit de contraste utilisé en IRM ? Il s'est en tout cas avéré capable de protéger les globules blancs de cancéreux exposés à trois agents de chimiothérapie : le paclitaxel, l'oxaliplatine et le 5-fluoro-uracile. In vitro, la lyse des leucocytes exposés à ces trois agents de chimiothérapie était diminuée respectivement de 46 %, 30,5 % et 15 % par rapport à la lyse des cellules traitées uniquement par chacun des anticancéreux administré seul. Par ailleurs, le mangafodipir a augmenté la cytotoxicité des trois molécules sur des cellules de cancer du côlon chez la souris. Source : Agence de presse médicale.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...