Le Moniteur des Pharmacies n° 2618 du 04/03/2006
 

PROFESSION

Actualité


Si les pharmaciens disposent de délais illimités pour écouler leurs stocks de génériques aux anciens prix, les génériqueurs avaient théoriquement jusqu'au 15 février dernier pour revigneter leurs stocks et appliquer les baisses de prix de 15 % sur leurs produits et de 19 % pour ceux sans TFR inscrits depuis plus de 24 mois au Répertoire. Pour Philippe Ranty, président du GEMME (association qui regroupe les génériqueurs), la date butoir donnée par le Comité économique des produits de santé (CEPS) était techniquement impossible à respecter sur le plan industriel. « On ne peut pas revigneter 50 à 60 millions de boîtes en l'espace de trois semaines ! », s'exclame-t-il, en regrettant l'absence d'accord conventionnel sur l'écoulement des stocks aux anciens prix. En outre, le coût de cette opération n'est pas ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...