Le Moniteur des Pharmacies n° 2618 du 04/03/2006
 

SOCIÉTÉ

Entreprise

Lors d'une cession, comment détermine-t-on la valeur des titres d'une société passible de l'impôt sur le revenu ? Quels sont les différents éléments du bilan nécessaires à une bonne évaluation de ces titres ? A partir du bilan d'une EURL, Dominique Leroy, expert-comptable du cabinet Norméco, donne la marche à suivre.


Au moment de la revente d'une pharmacie soumise à l'impôt sur le revenu (IR), les associés peuvent envisager, soit de revendre le fonds de commerce et liquider la société, soit de vendre les parts sociales de cette structure. Dans cette seconde hypothèse, l'acquéreur des parts a parfois le sentiment d'acheter moins cher à chiffre d'affaires équivalent. En effet, il achète, en même temps qu'une quote-part de l'actif de l'officine, une partie des dettes, ce qui a pour conséquence de minorer le prix net des parts (actif/passif). Démonstration par l'exemple ci-dessous. Un pharmacien exerçant en EURL revend 100 % des parts ; l'officine dont il est l'associé unique réalise un chiffre d'affaires TTC de 1 780 000 Euro(s). 1 L'analyse préalableAvant de déterminer la valeur des parts sociales de l'EURL, ce pharmacien ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...