Le Moniteur des Pharmacies n° 2617 du 25/02/2006
 

SANTÉ PUBLIQUE

Actualité


Au moins trois quarts des patients développant une réaction systémique après une piqûre d'insecte risquent d'avoir des symptômes généralisés lors d'une nouvelle piqûre. L'analyse des nouvelles données de la littérature a permis à l'Académie européenne d'allergologie et d'immunologie clinique (AEAIC) de mettre à jour ses recommandations pour la prévention et le traitement de l'allergie aux venins d'hyménoptères. Première constatation, les réactions à une piqûre semblent plus graves et difficiles à prendre en charge chez des patients sous bêtabloquant. Si ceux-ci sont connus pour être allergiques, l'AEAIC incite fortement à remplacer le bêtabloquant. Seconde recommandation : l'adrénaline reste le traitement de choix en cas de choc anaphylactique. Raison de plus pour avoir sur soi en permanence un kit d'urgence contenant une seringue d'adrénaline auto-injectable, en particulier au printemps et en été. ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...