Le Moniteur des Pharmacies n° 2617 du 25/02/2006
 

PHARMACOVIGILANCE

Produits

Prescription


Une équipe de l'INSERM vient de montrer que la consommation de médicaments aux propriétés anticholinergiques pouvait provoquer des détériorations modérées de certaines capacités cognitives et/ou intellectuelles au-delà de l'âge de 60 ans, jusqu'à imiter et faire suspecter un début de maladie d'Alzheimer. Ces effets néfastes affectent en particulier le temps de réaction, la mémoire immédiate ou différée et le langage, d'où la possible confusion avec une démence naissante. Plus de 370 sujets âgés de plus de 60 ans qui ne présentaient pas de démence à l'inclusion ont été suivis au cours d'une étude. Quelque 10 % de ces personnes étaient sous anticholinergiques depuis au moins un an. Quatre consommateurs de médicaments sur cinq présentaient de moins bonnes capacités intellectuelles contre seulement 35 % des non-consommateurs. La prise d'anticholinergiques apparaît être un ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...