Le Moniteur des Pharmacies n° 2617 du 25/02/2006
 

CHIKUNGUNYA

Actualité

L'événement

Avec l'épidémie de chikungunya, les pharmaciens réunionnais ont été confrontés à ce qui ressemble à un véritable cas d'école en matière d'angoisse collective, voire de psychose, face à une épidémie. A méditer.


Alors que le ministre de l'Outre-mer, François Baroin, se rendait mercredi à la Réunion, il semble que le pic épidémique soit passé, même si plus de 110 000 personnes étaient atteintes au 12 février (1). « Ça nous a quand même secoués, on est tous un peu épuisés », note Claude Marodon, titulaire à Saint-Denis. « La population a pris pour argent comptant tout ce que disait la radio locale. On a entendu tout et n'importe quoi sur la prévention, les traitements, les gens ont cru qu'il y aurait des ruptures de stock de médicaments, que c'était une maladie mortelle transmissible d'homme à homme, que la Réunion serait mise en quarantaine ! », énumère Benjamin Suiffet, titulaire à Saint-André, sur la côte est, plus tardivement mais davantage touchée en raison ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...