Le Moniteur des Pharmacies n° 2617 du 25/02/2006
 

RECHERCHE

Actualité


Les lymphocytes T régulateurs, « spécialistes » de la suppression de la réponse immune pathologique dirigée contre les antigènes externes et internes, exercent aussi un rôle protecteur contre le développement de la plaque d'athérome. Partant de l'idée que l'athérosclérose se développe à la suite d'un déséquilibre entre immunité régulatrice et immunité pathogène, des chercheurs ont observé des souris : lorsque les lymphocytes T régulateurs sont absents, elles développent d'importantes lésions d'athérosclérose. Quand ils sont réinjectés, le processus de formation des plaques s'arrête et les lésions se résorbent. Ceci explique en partie la fréquente association de maladies auto-immunes et d'athérosclérose. Source : INSERM.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...