Le Moniteur des Pharmacies n° 2616 du 18/02/2006
 

Actualité

Le taux de mortalité attribué à la grippe aviaire est-il réellement de 50 % ?


La proportion de décès parmi les cas humains de grippe aviaire confirmés à l'hôpital est effectivement aujourd'hui de l'ordre de 50 %. Ce pourcentage reflète la façon dont on a accès aux soins dans les pays où la grippe aviaire a sévi. Ce qui nous intéresse plus, c'est la proportion des décès parmi les malades infectés ou, à défaut, la proportion des décès chez ceux qui sont en contact étroit avec les virus aviaires. Pour évaluer avec précision la proportion entre malades infectés et malades hospitalisés, il faudrait mener des enquêtes séroépidémiologiques autour des fermes contaminées. Ce type d'enquête pèche actuellement par l'absence de sérologie positive chez les sujets en contact avec le virus. Il n'est pas exclu que sur dix personnes en contact étroit avec le virus grippal aviaire ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...