Le Moniteur des Pharmacies n° 2616 du 18/02/2006
 

RECHERCHE

Actualité


- S'il est communément admis que l'obésité favorise le risque de développer des maladies métaboliques, pour certains obèses, perdre du poids peut s'avérer dangereux. Comment expliquer ces points de vue contradictoires ? Une personne peut être obèse tout en étant protégée des conséquences métaboliques et vasculaires néfastes de l'obésité. Une analyse génétique française d'enfants obèses* a montré que deux sur dix étaient plus sensibles aux effets de l'insuline que les enfants minces. Par ailleurs, des études ont mis en évidence que la perte de poids chez des obèses sans risque cardiovasculaire ou métabolique augmentait fortement leur mortalité. Quelles sont les explications biologiques et génétiques de ce constat ? Le tissu adipeux produit une hormone, l'adiponectine, assurant le bon « aiguillage » des graisses. Elle favorise la croissance des cellules adipeuses et y ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...