Le Moniteur des Pharmacies n° 2616 du 18/02/2006
 

PROFESSION

Actualité


Vous êtes nombreux à vous interroger sur la viabilité des nouveaux tarifs de dispositifs médicaux effectifs depuis le 1er février*. Et pour cause ! Suite à une enquête sur tout le territoire, la FSPF dit avoir « recensé une véritable petite collection de dispositifs médicaux vendus à l'officine plus cher ou à un prix voisin du prix public limite de vente fixé par le CEPS ». A la lecture des conditions générales de vente de deux fabricants, Claude Japhet, président de l'UNPF, constate que « leur base tarifaire est globalement inférieure de 10 % au moins aux prix publics maxima de vente ». « Manifestement, le CEPS n'a pas pris en compte le circuit de distribution pharmaceutique dans la fixation des prix publics, analyse Pierre Leportier, président de la FSPF. ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...