Le Moniteur des Pharmacies n° 2614 du 04/02/2006
 

Actualité


- « Une maîtrise totale de la situation est en vue », déclarait lundi le préfet de l'île. 2 000 personnes dont 400 militaires luttent d'arrache-pied pour éradiquer les moustiques qui transmettent l'Arbovirus responsable du chikungunya (« marcher courbé » en swahili). Elle se caractérise par de la fièvre, une fatigue générale et des douleurs musculaires et articulaires (d'où le nom) qui peuvent persister parfois plusieurs mois. Il n'existe pas de traitement, hormis les traitements symptomatiques. 30 000 personnes ont été touchées depuis mars 2005 dont 5 000 pour la deuxième semaine de janvier.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...