Le Moniteur des Pharmacies n° 2611 du 14/01/2006
 

PROFESSION

Actualité


Vous sentez-vous suffisamment formé pour dispenser ces produits ? Que pensent les pharmaciens - hospitaliers et officinaux - des sorties massives de médicaments de la réserve hospitalière ? L'institut d'études Eurostaf a mené l'enquête auprès de 200 d'entre eux de juin à septembre 2005. La majorité des hospitaliers considère que les officines sont tout à fait aptes à délivrer ces médicaments... à quelques réserves près. Selon eux, certains anticancéreux, dont les protocoles sont complexes, les anticancéreux injectables, certains antibiotiques (pour des raisons d'écologie bactérienne) par exemple, devraient rester dans la réserve hospitalière. Autre regret : les contacts insuffisants avec leurs confrères libéraux, « pourtant nécessaires pour les former à la dispensation de ces spécialités et assurer un suivi correct des patients ». Sentiment partagé par les officinaux (130 interrogés). S'ils se ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...