Le Moniteur des Pharmacies n° 2611 du 14/01/2006
 

INTERVIEW DE FRÉDÉRIC VAN ROEKEGHEM

Actualité

L'événement

Frédéric Van Roekeghem, directeur de l'UNCAM, a privilégié la voie conventionnelle pour sortir de la crise de cet automne. Reste à prouver qu'elle marche, met-il en garde : si on échoue à atteindre les 70 % de génériques en 2006, le CEPS devrait reprendre la main et ressortir les TFR.


« Le Moniteur » : Quelle est la portée des accords du 6 janvier entre les pharmaciens et l'Assurance maladie ? Eric Van Roekeghem : Le ministre a privilégié la politique contractuelle, réservant le TFR aux molécules qui n'atteignent pas un minimum de substitution. Cette politique est potentiellement source d'accord gagnant-gagnant entre les professionnels et l'UNCAM, au profit des équilibres généraux et du maintien d'une assurance maladie solidaire. Nous pourrons, je l'espère, prouver en 2006 que ce choix est le bon mais des résultats ne pourront être obtenus que s'il y a une convergence des actions des caisses, des pharmaciens et des médecins. Si l'objectif n'est pas atteint, en particulier au point de passage de mi-année, nous pourrions basculer d'une politique coopérative à des mesures plus brutales de régulation. Des TFR généralisés ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...