Le Moniteur des Pharmacies n° 2611 du 14/01/2006
 

Actualité

Enquête


L'hyperactivité est-elle une nouvelle maladie ? Non, cette maladie existe depuis plus d'un siècle, chez l'enfant comme chez l'adulte. Pour autant, comme dans la plupart des maladies psychiatriques émergentes, c'est la vision physiopathologique qui a changé et nous revenons aujourd'hui à l'explication de départ : c'est un trouble du comportement dominé par un déficit d'attention. Une définition qui crée la confusion. Cette confusion est-elle responsable de diagnostic par excès ? Oui. La nouvelle classification des maladies psychiatriques (DSM-IV) considère la maladie à partir de ses symptômes et non de ses origines. L'effet pervers est de considérer que la disparition des troubles est suffisante et donc de s'arrêter là. L'hyperactivité regroupe maintenant des patients n'ayant rien en commun. Globalement, 10 % des patients ont une hyperactivité idiopathique. Ce qui veut dire que les 90 ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...