Le Moniteur des Pharmacies n° 2611 du 14/01/2006
 

INFORMATIQUE

Entreprise

Selon une enquête de satisfaction réalisée par Direct Medica pour « Le Moniteur », 93 % des pharmaciens seraient satisfaits de leur logiciel et 84 % de leur maintenance. Mais si les officinaux sont fidèles à leur SSII, ils sont encore trop nombreux à snober la gestion informatisée des stocks.


L'informatique est désormais au centre de l'activité officinale. Il est cependant étonnant d'apprendre, selon cette enquête, que 33 % des pharmacies ne sont toujours pas en gestion de stocks, alors que cette fonction semble primordiale en termes de rationalisation logistique (gain de temps) et financière (assistance à l'achat, gestion en flux tendu, gestion de la péremption, de l'assortiment...). Appréhension ? Sentiment de gérer correctement les stocks « au feeling » et de visu ? Peur des erreurs ? Les raisons invoquées sont multiples mais ne tiennent guère lors de l'analyse des bénéfices d'une gestion informatisée des stocks. La gestion informatisée des stocks minimise les erreurs : 0,5 % à 1,5 % lorsque l'outil est maîtrisé (contrôle, alarmes sur les promis, inventaires tournants), 5 % lorsqu'il ne l'est pas, selon Charles Baranès ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...