Le Moniteur des Pharmacies n° 2609 du 07/01/2006
 

EN BREF

Actualité


Dans le cas de médicaments existant en présentation de trois mois et de prescription afférente, le pharmacien est tenu par le Code de la Sécurité sociale de délivrer le conditionnement le plus économique pour l'assurance maladie, donc le gros. Cependant, la FSPF estime que « lorsqu'une ordonnance contient la prescription d'un traitement pour une durée d'un mois à renouveler deux fois plutôt que celle d'un traitement d'une durée de trois mois, le pharmacien n'est tenu de délivrer, lors de la première présentation de l'ordonnance, que la quantité de médicaments correspondant à une durée de traitement d'un mois ». Car la délivrance « doit être compatible avec les mentions figurant sur l'ordonnance ». Une interprétation censée couper court à d'éventuels contentieux dans ce cas de figure.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...