Le Moniteur des Pharmacies n° 2609 du 07/01/2006
 

SOCIAL

Entreprise


Contrairement aux années précédentes, aucun accord salarial n'a été conclu entre les organisations patronales et de salariés. Conséquence : le point conserve la valeur fixée au 1er juillet 2005, soit 3,731 euros. La grille publiée à cette date (voir Le Moniteur n° 2592 du 27 août 2005) reste donc applicable. Pour mémoire, le salaire mensuel brut pour un coefficient 230 est fixé à 1 301,53 euros, à 1 697,64 euros pour un coefficient 300, à 2 263,52 euros pour un coefficient 400 et à 2 829,40 euros pour un coefficient 500. En revanche, le mode de calcul de la rémunération des heures supplémentaires est modifié. Il faut à nouveau se référer aux principes applicables en 2000. Par conséquent, le salaire est augmenté de 25 % dès la première heure supplémentaire, c'est-à-dire ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...