Le Moniteur des Pharmacies n° 2606 du 03/12/2005
 

SANTÉ PUBLIQUE

Actualité


La Haute Autorité de santé (HAS) ne veut pas faire des maladies rares une affection longue durée (ALD) spécifique. Saisie au mois de mars par le ministère de la Santé sur l'opportunité de créer une nouvelle ALD qui s'ajouterait aux 30 déjà existantes, la HAS estime, dans son avis remis mardi dernier, que « la fréquence ne saurait définir une maladie. Une telle création éclaterait le cadre nosologique actuel des ALD et serait source de difficultés importantes pour définir les critères médicaux d'admission sans que l'on soit assuré que cela ait un impact positif réel pour les malades ». Les maladies rares, c'est-à-dire dont la prévalence est inférieure à 5 cas pour 10 000, touchent entre 3 et 4 millions de Français. D'origine génétique dans 80 % des cas, elles ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...