Le Moniteur des Pharmacies n° 2606 du 03/12/2005
 

RECHERCHE

Actualité


Les immunosuppresseurs comme la ciclosporine ou le tacrolimus sont incontournables en transplantation. Pourtant ils peuvent conduire à une insuffisance rénale chronique terminale. A quand une molécule sans néphrotoxicité ? Il s'agira peut-être du belatacept, une protéine recombinante inhibitrice de l'activation des lymphocytes T, qui jouent un rôle majeur pour induire ou éviter le rejet de greffe. Cette molécule, administrée en perfusion mensuelle, montre après un an de traitement une fonction rénale meilleure qu'avec la ciclosporine, pour une fréquence des rejets et des complications infectieuses comparables. Source : INSERM et Assistance publique-Hôpitaux de Paris.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...