Le Moniteur des Pharmacies n° 2606 du 03/12/2005
 

SANTÉ PUBLIQUE

Actualité


On savait qu'un problème cardiovasculaire pouvait entraîner des troubles de l'érection. Il est maintenant temps de renverser la vapeur : une dysfonction érectile peut aussi être le premier symptôme d'une maladie cardiovasculaire sous-jacente. En effet, même en l'absence de tout symptôme, la maladie artérielle peut déjà être installée. Comme l'artère caverneuse est l'une des plus étroites, elle est aussi l'une des premières à s'obstruer en cas d'athérosclérose diffuse. Ainsi, le risque de souffrir d'hypertension artérielle pour les hommes atteints de dysfonction érectile serait 38 % plus élevé que celui des hommes non atteints. Une étude ayant porté sur des patients souffrant de troubles de l'érection a montré que 30 % d'entre eux étaient considérés comme à risque cardiovasculaire intermédiaire ou élevé, 17 % étaient atteints d'HTA et 6 % avaient ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...