Le Moniteur des Pharmacies n° 2604 du 19/11/2005
 

SANTÉ PUBLIQUE

Actualité


Réaffirmant l'intérêt du THS, l'Association française pour l'étude de la ménopause (AFEM) se réjouit des récents résultats des études « E3N » et « Esther », diffusés lors du 11e Congrès mondial sur la ménopause le mois dernier. S'il est acquis que les THS associant estrogènes et progestérone micronisée n'augmentent pas le risque de cancer du sein (« E3N »), « Esther » montre une augmentation du risque de phlébite avec les estrogènes oraux mais pas avec les estrogènes transdermiques, y compris chez les femmes à risque (obésité ou anomalie de la coagulation). L'AFEM maintient le recours à des posologies efficaces mais les plus faibles possibles ; les femmes doivent être traitées tant que durent leurs symptômes, tout en réévaluant régulièrement le bénéfice du THS. A la veille de son congrès, ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...