Le Moniteur des Pharmacies n° 2603 du 12/11/2005
 

PROFESSION

Actualité

Que sera la pharmacie dans dix ans ? Deux rapports plutôt décapants de l'Académie nationale de pharmacie, tout juste remis au ministre de la Santé, dessinent les contours d'un avenir différent et plausible. Petit tour dans la machine à accélérer le temps.


D ans la prescription de vaccins, la prise en compte de la douleur, l'adaptation et le suivi de maladies chroniques (asthme, diabète), le pharmacien doit pouvoir jouer officiellement un rôle de prescripteur complémentaire ». Une petite phrase qui fait mouche parmi tant d'autres dans le très revigorant rapport « Évolution des pratiques professionnelles en pharmacie d'officine ». Le texte évoque même l'extension de ce rôle à la prescription initiale si elle est convenablement encadrée. Oui au pharmacien prescripteur, mais sous réserve d'une formation continue évaluée en permanence. De même, « l'opinion pharmaceutique, le conseil thérapeutique, la médication officinale, la participation à un réseau de santé seront réservés à des pharmaciens parfaitement identifiables ayant validé une formation continue spécifique ». Des honoraires plutôt qu'une marge. La rémunération fondée sur des honoraires ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...