Le Moniteur des Pharmacies n° 2602 du 05/11/2005
 

PROFESSION

Actualité


Un pays en situation de catastrophe sanitaire ne devrait pas subir un second fléau par l'afflux désorganisé de médicaments inappropriés. C'était la réflexion à la base du colloque organisé le 24 octobre par l'association Tulipe*, qui réunissait à Paris des ONG et responsables de l'aide humanitaire européens sous l'égide de la délégation à l'Action humanitaire du ministère des Affaires étrangères. Outre le coût du tri de ces produits, le pays destinataire devra gérer celui de leur destruction s'ils sont inutilisables, périmés, inconnus des professionnels locaux, abandonnés faute de dédouanement... Coût de destruction : 4 Euro(s) le kg. Le constat est accablant : 17 000 tonnes détruites en Bosnie pour 34 millions de dollars, enfouissement au Kosovo de centaines de tonnes, 65 % de périmés envoyés en Albanie, 30 % en Indonésie. ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...