Le Moniteur des Pharmacies n° 2602 du 05/11/2005
 

SANTÉ PUBLIQUE

Actualité


Quels motifs incitent ou limitent la participation des Français aux campagnes de dépistage du cancer ? L'étude « Edifice »*, menée chez plusieurs centaines de sujets et de généralistes début 2005 autour des cancers les plus fréquents (sein, côlon, prostate, poumon), apporte quelques éléments de réponses. La participation aux dépistages organisés reste hétérogène. Si le dépistage du cancer du sein semble bien s'implanter dans les habitudes, celui du cancer colorectal est encore trop peu suivi. Pourtant, la prise de conscience existe : les hommes sont très mobilisés dans le dépistage du cancer de la prostate, alors que celui-ci n'est pas officiellement recommandé. Les freins au dépistage sont multiples : niveau socioculturel, respect du délai entre deux examens, oubli, désintéressement... Et si la peur de l'examen est quelquefois invoquée, celle de ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...