Le Moniteur des Pharmacies n° 2601 du 29/10/2005
 

SANTÉ PUBLIQUE

Actualité


Le suivi de la cohorte « E3N » jusqu'en 2002 le confirme : seuls les THS à base d'estrogènes et de progestérone micronisée n'augmentent pas le risque de cancer du sein. Cette bonne nouvelle était déjà signalée en 2004 lors de la publication des premiers résultats de l'étude « E3N » (suivi entre 1990 et 1997), mais pour une durée moyenne de traitement moindre (3,3 ans). Cependant, il apparaît aujourd'hui que l'emploi de n'importe quel progestatif de synthèse ou de dydrogestérone avec des estrogènes est associé à une augmentation significative du risque de cancer, et ce, quelle que soit la durée du traitement hormonal substitutif, y compris sur de courtes durées. Alors que les premiers résultats ne montraient pas d'élévation du risque chez les femmes hystérectomisées sous estrogènes seuls, il ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...