Le Moniteur des Pharmacies n° 2600 du 22/10/2005
 

RECHERCHE

Actualité

Marie-Christine Boutron-Ruault, directrice de recherche dans l'équipe E3N INSERM « Nutrition, hormones, cancer » (Institut Gustave-Roussy, Villejuif).


- Une étude* révèle les effets contradictoires du bêtacarotène. D'un côté, il réduit le risque de certains cancers chez les non-fumeuses. De l'autre, son association avec un tabagisme même ancien multiplie les risques de ces cancers. Explications. Que montre cette étude ? Nous avons recherché une interaction entre tabac et bêtacarotène sur le risque de cancers liés au tabac dans une cohorte de 60 000 femmes. Nous avons montré qu'une consommation élevée de bêtacarotène (supplémentation au moins 3 fois par semaine) est associée à un risque accru de cancers liés au tabac chez les fumeuses ou anciennes fumeuses. A l'inverse, chez les non-fumeuses, le risque décroît avec la consommation croissante de bêtacarotène. Comment expliquer ces effets ? Selon des études expérimentales, le bêtacarotène augmente l'activité d'enzymes impliquées dans la transformation de molécules du ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...