Le Moniteur des Pharmacies n° 2599 du 15/10/2005
 

RECHERCHE

Actualité


Un gel liquide incolore et inodore. Rien de plus. A base de laurylsulfate de sodium, ce préservatif d'un nouveau genre, découvert par des infectiologues au Québec, se solidifie à la température du corps et forme une pellicule souple et imperméable. Il suffit de le déposer sur la muqueuse vaginale à l'aide d'un applicateur (voir photo) et d'attendre qu'il se dissolve. Son efficacité est de deux heures. Ce gel est actuellement testé sur des Camerounaises et serait a priori plutôt destiné à celles qui « ne parviennent pas à négocier l'utilisation d'un préservatif avec leur partenaire ». Seulement voilà, l'effet sur les maladies sexuellement transmissibles semble acquis mais celui sur la fécondité n'est pas encore évalué. Dans l'hypothèse où les essais seraient concluants, il pourrait être commercialisé dans 3 à 4 ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...